Anecdotes de Salon (du livre)…

En fin de semaine dernière avait lieu l’édition 2014 du Salon du livre de l’Estrie et j’y étais avec mes collègues Archambault-esques pour travailler ; l’expérience a été absolument géniale.

Un Salon du livre, c’est un événement formidable pour:

-Les auteurs, qui peuvent rencontrer leurs lecteurs, revoir des vieux « amis de Salons », partager leur passion avec tout le monde et, bien sûr, faire la promotion de leurs livres (mais ça, avec la passion, ça se fait quasiment tout seul) ;

-Les éditeurs, qui peuvent présenter au public les auteurs qu’ils ont pris sous leur aile, ainsi qu’un large éventail d’ouvrages édités par leurs soins;

-Les lecteurs, qui peuvent rencontrer leurs auteurs préférés, en découvrir de nouveaux (rajoutant ainsi des titres à leur liste déjà beaucoup trop longue de livres à lire…) et passer un bon moment en famille ou entre amis, à baigner dans l’univers du livre.

Moi, c’était mon troisième salon (à vie, je crois bien.) Le premier, c’était à Québec en 2012, pour signer lors de la parution de ma première nouvelle dans Alibis (inutile de vous préciser que je ne tenais plus en place: avoir la chance d’être véritablement considérée comme une écrivaine, pouvoir rencontrer des gens du milieu… c’était excitant. Après ça, j’ai su que je voulais y retourner, parce que je sentais que je pourrais y être à ma place!) Le deuxième, c’était aussi en Estrie, en 2013, pour travailler au kiosque Archambault pour le livre numérique (encore là, l’expérience s’est avérée très agréable et m’a permis de revoir avec plaisir des auteurs que j’avais appris à connaître personnellement entre-temps!) Cette année, j’ai revu des amis du milieu avec qui j’ai pu discuter écriture et projets futurs, ce qui m’a donné un bel élan pour mener à terme plusieurs de mes nouvelles en cours. Mais ce n’est pas tout…

Oui, je vous ai décrit ce qui était bien dans un Salon du livre. Oui, chacun y vit une expérience unique et complètement différente de celle des autres. Mais pour moi, le Salon du livre 2014, c’était aussi:

-Discuter d’horoscope (et ce n’était pas pour en faire la promotion…) avec Ghislain Taschereau;

-Voir des photos d’archives de victimes de Jack l’Éventreur sur le cellulaire d’Hervé Gagnon;

-Faire la promotion des bijoux Miss Cocotte (ce n’était absolument pas prémédité!) auprès de Pascale Wilhelmy;

-M’improviser garde du corps/assistante personnelle de Geronimo Stilton;

-Voir une lectrice émue annoncer à Mylène Gilbert-Dumas que sa vie a été changée grâce à elle;

-Rôder au kiosque des Six Brumes pour aller plaisanter avec toute l’équipe (toujours aussi sympathique!);

-Discuter couvertures de livres, marketing et édition avec Elisabeth Tremblay;

-Revoir avec plaisir plusieurs visages connus, rencontrer de nouveaux auteurs et rire un bon coup!

Voilà… c’est ce qui résume grossièrement mon passage au Salon du livre de l’Estrie 2014. Un immense merci à tous les auteurs (que je connaissais déjà ou pas) qui ont pris un peu de leur temps pour parler avec moi, me donner des conseils et me partager des anecdotes d’écriture ; c’est la passion de gens comme vous qui rend le milieu accueillant et qui me donne envie de m’y impliquer encore plus. Au plaisir!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s