Un projet, de l’élaboration du concept à la rédaction

Je n’ai pas énormément d’expérience en « écriture sérieuse ». Ce que j’entends par là, c’est que je n’écris dans le but d’être lue ou publiée que depuis quelques années. Bien sûr, je compose des histoires pour le plaisir depuis que je suis en âge d’écrire, mais ce n’est pas la même chose. L’acte d’écrire pour être lu est certes plaisant, mais c’est aussi un travail, qui demande de la rigueur et du temps. Enfin, c’est ce que mon humble expérience tend à démontrer.

Quand on écrit pour soi, dans le but de se défouler et de s’amuser, on se fiche bien que l’histoire ne soit pas parfaitement logique, que le déroulement des événements ne soit pas parfaitement crédible, que l’univers dans lequel on campe notre action ne soit pas parfaitement défini, que les personnages n’aient pas une richesse hors du commun. La redondance du verbe être ne revêt pas une très grande importance, tout comme la variété du vocabulaire, d’ailleurs. Un public cible? Pas nécessaire. Des modifications après-coup, pour améliorer le projet? Bah, à quoi bon. Finalement, on se retrouve avec une bonne dose de plaisir, oui, mais aussi avec un gros ramassis de n’importe quoi.

J’aborde le sujet aujourd’hui parce que j’œuvre présentement sur plusieurs projets (tous très différents les uns des autres), mais qui nécessitent tous une bonne dose de réflexion avant d’en arriver à la rédaction. Je fais souvent l’erreur de me lancer tête première dans un récit, y allant un peu à l’instinct, négligeant certains aspects importants qui me font regretter mon impulsivité un peu plus loin dans le processus ; je n’ai jamais été le genre à me faire des plans de pré-écriture, mais je réalise que ce ne serait peut-être pas une mauvaise idée, ne serait-ce que pour mettre un minimum d’ordre dans les différents éléments de mes projets.

Plus je me développe en tant qu’auteure et plus je suis fascinée par ce que je découvre à propos de mon travail, de mes méthodes, de mes objectifs. Je change, j’évolue et cela me pousse à en faire toujours plus, à aller de l’avant. Cependant, un élément a toujours été et, je l’espère, demeurera toujours: le plaisir de raconter des histoires…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s