J’aime, j’aime beaucoup: « 6, chalet des brumes », Collectif

6, CHALET DES BRUMES (COLLECTIF)

6 Chalet Des Brumes

Éditeur: Les Six Brumes

Date de parution: Octobre 2014

Nombre de pages: 258 p.

ISBN: 9782923864297

Résumé/Extrait:

Survivrez-vous à vos vacances au 6, chalet des brumes?

Une situation, six choix qui vous mèneront dans les méandres du FANTASTIQUE, de la FANTASY, de la SCIENCE-FICTION, de l’HORREUR, du POLICIER et de l’INCONNU.

Replongez-vous dans l’univers des Livres dont vous êtes le héros à travers l’imaginaire de six auteurs chevronnés : Geneviève BLOUIN, Dave CÔTÉ, Luc DAGENAIS, Ariane GÉLINAS, Isabelle LAUZON et Jonathan REYNOLDS.

Hommage littéraire à ces univers fantaisistes qui ont fasciné de nombreux lecteurs des années 1980 à 2000, 6, chalet des brumes vous propose des défis aussi variés qu’inquiétants : moines mort-vivants, tueurs fous, anciens prisonniers, divinités lubriques, touristes galactiques et hallucinations meurtrières feront tout pour vous faire passer de vie à trépas.
Oserez-vous relever le défi? (Résumé tiré du site de la maison d’édition Les Six Brumes)

Pourquoi je l’aime :

J’ai toujours aimé les livres « dont vous êtes le héros ». Que ce soit ceux de Gallimard, ceux de la collection Passepeur ou encore ceux de la défunte série Chair de Poule Extra, j’aimais le concept de pouvoir choisir le destin du personnage principal, sans jamais pouvoir anticiper à l’avance ce que chacun de mes choix me réserverait… Eh bien, si j’aime 6, chalet des brumes, c’est exactement pour les mêmes raisons! Sauf que là, en prime, il s’agit d’un ouvrage collectif, entièrement écrit et édité au Québec! Que demander de plus?

Plus sérieusement, j’ai d’abord acheté l’ouvrage pour le concept, oui, mais aussi car je connais quelques-uns des auteurs qui ont participé à son élaboration. Je voulais ainsi encourager le travail de gens que j’admire… et franchement, je n’ai pas du tout été déçue!

L’histoire commence par une situation assez banale : le protagoniste (c’est-à-dire vous) se retrouve en vacances dans un chalet qu’il a loué. À peine est-il installé qu’un voisin vient frapper à sa porte pour le convier à un souper où seront présents tous les autres campeurs. Le personnage arrive donc ici à sa première croisée des chemins, celle qui permettra de définir dans quelle trame narrative il poursuivra ses vacances, parmi les six proposées.

Ce qui est sympathique avec ce livre, c’est que les histoires, bien qu’elles fassent toutes partie des littératures de l’imaginaire, ne sont pas du même genre : on y retrouve une trame fantastique, une policière, une d’horreur, une de science-fiction, une de fantasy et une d’un genre inconnu (et absurde, ce qui n’est pas peu dire!) Pas de chicane ici : il y en a clairement pour tous les goûts.

Avec Jonathan Reynolds et sa trame d’horreur, on plonge dans une histoire qui me rappelait certains « dont vous êtes le héros » que j’avais lus autrefois, avec juste ce qu’il faut de suspense pour nous faire douter de chacun de nos choix et nous donner envie de découvrir ce qui se cache dans le fameux sous-sol de ce voisin louche…

Dans la trame fantastique d’Ariane Gélinas, j’ai retrouvé avec bonheur le principe des longues quêtes mystérieuses où l’on doit récupérer divers objets afin de réussir à compléter avec succès l’aventure, tout en déjouant les périls qui se dressent sur notre chemin… avec, en prime, la plume bien particulière d’Ariane, dont j’ai déjà fait l’éloge ici-même.

Du côté du récit de fantasy d’Isabelle Lauzon, auteure que je connaissais mais que je lisais pour la toute première fois, j’ai découvert une belle plume d’une grande efficacité, qui nous entraîne dans un autre univers pour y faire la rencontre de divinités lubriques, le tout dans une histoire aux accents mythologiques… Inutile de spécifier que j’ai beaucoup aimé la combinaison qui en a résulté!

Dans la trame policière, écrite par Geneviève Blouin, le lecteur est convié à participer à une enquête pour retrouver et protéger, sur le camping, un collaborateur de la mafia dont la tête a été mise à prix. Mais qui, parmi tous les drôles de spécimens présents sur les lieux, est notre homme? Et surtout… qui est le tueur à gages qui le guette?  Le ton, humoristique sans jamais tomber dans le ridicule, m’a beaucoup plu et rendait la lecture très agréable.

En ce qui concerne le récit de science-fiction de Luc Dagenais, il nous met dans la peau d’un écrivain de space opera assez imbu de lui-même, qui fait une improbable rencontre du genre « quatrième type ». Moi qui ne suis pas une grande fan de sci-fi, j’ai apprécié ma lecture, principalement en raison du ton humoristique léger et de la manière dont l’auteur a développé les personnages « venus d’ailleurs »…

Enfin, pour le récit de Dave Côté, celui classé inconnu/absurde, je ne nourrissais pas vraiment d’attentes ; il faut dire que bien que je puisse apprécier l’absurdité dans certains contextes, je n’étais pas convaincue que cela aurait sa place dans un livre du genre. J’ai eu tort. Ce récit m’a fait sourire comme une idiote et même rire aux larmes, principalement en raison des nombreuses finales rocambolesques, toutes plus savoureuses et ridicules les unes que les autres. Un vrai petit délice de lecture!

Finalement, si vous avez l’occasion de mettre la main sur ce petit ouvrage en librairie et que vous avez envie de renouer avec les livres « dont vous êtes le héros » (ou même de les découvrir pour la première fois, pourquoi pas)… n’hésitez plus!

À lire aussi (du même auteur): Comme l’objet de mon article est une œuvre collective, je ne vous recommanderai pas d’ouvrages de chaque auteur, pour la simple et bonne raison que je n’en ai pas lu suffisamment! Cependant, je vous encourage très fortement à explorer le catalogue de la maison Les Six Brumes, cette dernière faisant la promotion des littératures de l’imaginaire d’ici : vous y ferez sans doute de belles découvertes!

Publicités